4 erreurs à éviter lors de la mise en place de vos animations en magasin

7min

Publié par Justine Serreau Le 12/06/2024

On a plutôt l’habitude de vous donner les étapes à suivre mais parfois les erreurs à éviter ne sont pas systématiquement évidentes, c’est pourquoi on a décidé de vous faire un récap’ des pièges dans lesquels il ne faut surtout pas tomber lorsque vous préparer votre animation en magasin.

Mégaphone

1- Ne pas prévoir votre calendrier d’animations

Beaucoup de magasins se lancent dans l’organisation d’animations digitales sans avoir d’objectifs clairs ni de planification. Le risque ici est de ne pas réussir à anticiper ni à prévoir les dépenses !

Résultats, vous perdez le contrôle de votre budget alloué, vous ne réussissez pas à tenir les délais de préparation. Vous en retenez une mauvaise expérience et vous baissez les bras…

Avant de mettre en place une animation digitale, définissez des objectifs précis. Voulez-vous augmenter le trafic en magasin, améliorer l’expérience client, ou collecter des données sur les comportements d’achat ? Des objectifs clairs permettent de mesurer l’efficacité de l’animation et d’ajuster la stratégie si nécessaire.

Vous pouvez suivre ces étapes dans la préparation de vos actions dans votre stratégie d’animation et d’acquisition :

  1. Définir les objectifs globaux de votre plan d’animation
  2. Planifier les opérations de collecte sur l’année
  3. Déterminer les objectifs et le budget de chaque opération de collecte, sans oublier la répartition des coûts (prestataires, communication, lots et dotations)

2- Ignorer l’expérience utilisateur

Proposer des animations digitales trop complexes ou mal conçues peut frustrer les clients et nuire à leur expérience. Le parcours de collecte d’une animation est généralement construit avec quelques étapes simples : page d’accueil, page de scan de la carte de fidélité, page de formulaire de contact, questions de segmentation, page du jeu qui définira aléatoirement les gagnants, et page de fin ou de révélation du gain.

L’expérience utilisateur doit être au cœur de votre stratégie. Assurez-vous que les animations sont intuitives, faciles à utiliser et qu’elles apportent une réelle valeur ajoutée. Tout comme sur un site internet, le parcours clients doit être simple et rapide, c’est à dire qu’il est préférable de limite le nombre de pages, d’actions et de clics que va devoir apporter le participant. Vous pouvez réaliser des tests utilisateurs avant le lancement pour identifier et corriger les éventuels problèmes.

3- Sous-estimer la formation du personnel

Du personnel bien formé vous assure un travail bien fait et donc permet d’optimiser vos résultats en magasin. L’utilisation des technologies, de matériel digital ou de logiciels spécifiques nécessitent souvent un bonne prise en main. C’est pourquoi chez Dolmen, on vous propose des sessions de formation gratuites à notre plateforme toute l’année ! Des formations simples et accessibles sur plusieurs thématiques pour une montée en compétences rapide et efficace.

4- Ne pas analyser vos résultats

Les objectifs de développement de votre point de vente doivent être traduits en objectifs opérationnels propres à votre stratégie de marketing et plus particulièrement à votre stratégie d’acquisition et de relation clients. L’analyse des résultats de vos opérations permettra d’évaluer l’atteinte de vos objectifs ou non. Dans le cas ou vos objectifs ne sont pas atteints, il est important de prévoir d’ajuster soit vos actions mises en place, soit de revoir vos objectifs. Bien sûr, vos résultats doivent prendre en compte les différentes variables de chaque opération.

Exemple : une animation pour la fête des pères sur une semaine avec des bons d’achats à gagner n’aura pas du tout le même impact ni les mêmes résultats qu’une animation organisée pour les fêtes de fin d’années sur 3 à 4 semaines avec des gros lots à remporter. Vos objectifs doivent être définis au global mais aussi pour chaque opération indépendamment des autres.

Vous pouvez suivre vos résultats/objectifs selon les KPI suivants :

  1. Nombre de participations : permet de connaître l’attractivité de votre animation auprès de vos clients
  2. Nombre de participants unique : permet d’évaluer le taux de re-jeu
  3. Nombre de nouveaux contacts : permet d’estimer l’impact de votre animation auprès de vos prospects et clients non cartés (conquête)
  4. Nombre de nouvelles données de contacts (email et SMS) : permet de mesurer l’impact de l’opération sur l’enrichissement de votre base client
  5. Nombre d’opt-in (clients qui acceptent de recevoir des communications commerciales de votre part) : permet de quantifier réellement l’évolution de vos clients contactables et donc votre potentiel de communication directe

Vous pouvez également retrouver notre article sur les bonnes pratiques d’une mise en place d’opérations d’animation en magasin : « 3 astuces pour réussir votre opération de collecte sur borne »

Chargée de communication et de marketing, je m'intéresse à tous les sujets d'actualité qui touchent au digital.

Justine Serreau

X